Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Thème : une idée farfelue

Une idée farfelue, une idée farfelue... je me répétais ces mots sans cesse depuis hier soir mais en vain. Quoi de plus farfelu que cette époque mièvre, faite de douceurs inconsistantes. J'eu une idée farfelue à chacun de mes pas malgré cette fadeur ambiante. Il me fallut tant d'idées farfelues afin de tromper l'ennemi, ambassadeur de la débauche. Il me fallut tant d'idées farfelues pour me tromper moi-même, pour me laisser croire et laisser croire aux maîtres de la discorde que rien ne pouvait salir mon âme. Une idée bien farfelue pour contrer chacun de mes désespoirs. Masquer une torture mentale évidente, dénicher les idées les plus incongrues pour que nul ne s'introduise dans ma caverne infernale, allégorie de mes amours et de mes déceptions. L'ennemi aurait pu se brûler les yeux à la lumière de ma souffrance.

Quoi de plus farfelu que l'adolescence, excitante et détestable à la fois. Quelle idée farfelue que de penser que l'on peut duper les siens tant on se sent seul et fragile à cette époque mièvre, faite de douceurs inconsistantes.

__________________________________________________________________

Lire les autres textes sur le site des Impromptus

Commentaires

  • pourquoi pas:)

Les commentaires sont fermés.